"Cet enfant"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Cet enfant"

Message par Phi le Sam 24 Jan - 23:41

Je viens de recevoir ce truc. Je suppose qu'en fait je suis comme d'hab la dernière au courant...
http://www.huffingtonpost.com/amy-murray/dear-parent-about-that-kid_b_6154898.html

traduction (reçue aussi, pas vérfiée):
“Chers parents : à propos de CET enfant…”, par Amy Murray.
Chers parents :
Je sais. Vous êtes inquiets. Chaque jour, votre enfant rentre à la maison et vous parle de CET enfant. Celui qui est toujours occupé à frapper, pincer, griffer et même parfois mordre les autres enfants. Celui à qui je dois toujours tenir la main dans le couloir. Celui qui a son coin spécial sur le tapis de jeu et préfère s’asseoir sur une chaise plutôt que par terre. Celui qui a du quitter la classe parce qu’on ne jette pas les jouets. Celui qui a grimpé la grille de la cour alors que je lui disais d’arrêter. Celui qui a aspergé le sol avec le lait de son voisin parce qu’il était en colère. Exprès. Alors que je le regardais. Et quand je lui ai demandé de nettoyer, il a vidé le rouleau de sopalin. Exprès. Alors que je le regardais. Celui qui a prononcé le mot en M en cours de gym.
Vous êtes inquiet que CET enfant n’empêche le votre d’apprendre. Vous avez peur qu’il me prenne trop de temps et d’énergie pour que le votre ait sa part d’attention. Vous avez peur qu’il ne blesse quelqu’un un jour. Vous avez peur que ce “quelqu’un” soit votre enfant. Vous avez peur que votre enfant ne devienne agressif pour obtenir ce qu’il veut. Vous avez peur que votre enfant ne devienne un cancre parce que je n’aurais pas remarqué qu’il a du mal à écrire. Je sais.
Votre enfant, à son âge et dans cette classe, n’est pas CET enfant. Votre enfant n’est pas parfait, mais en général, il obéit. Il partage ses jouets sans problème. Il ne jette pas son matériel. Il lève la main pour parler. Il travaille quand c’est l’heure de travailler, et joue quand c’est l’heure de jouer. On peut le laisser aller seul aux toilettes et en revenir sans craindre une mauvaise blague. Il pense que le mot en P est “purée” et que le mot en M est “mercredi”. Je sais.
Je sais, et je m’en inquiète aussi.
Vous savez, je m’inquiète tout le temps. Pour TOUS les enfants. Je m’inquiète de l’écriture de votre enfant, de la prononciation d’un autre, de la timidité de celui-ci ou de tel autre qui ne mange pas le midi. J’ai peur que le manteau de Gavin ne soit pas assez chaud et que le père de Talitha ne la gronde parce qu’elle écrit les B à l’envers. Tous mes trajets en voiture et toutes mes douches, je les passe à m’inquiéter.
Mais je le sais, vous voulez parler de CET enfant. Parce que les B à l’envers de Talitha ne causeront pas un oeil au beurre noir à votre enfant.
Moi aussi je veux parler de CET enfant, mais il y a tellement de choses que je n’aurais pas le droit de vous dire.
Je ne ne pourrais pas vous dire qu’il a été adopté dans un orphelinat quand il avait 18 mois.
Je ne pourrais pas vous dire qu’il suit un régime spécial à cause de ses allergies alimentaires et qu’il a faim TOUT. LE. TEMPS.
Je ne pourrais pas vous dire que ses parents sont en plein divorce et qu’il habite chez sa grand-mère.
Je ne pourrais pas vous dire que j’ai peur que sa grand-mère ne commence à boire…
Je ne pourrais pas vous dire que son traitement contre l’asthme le rend agité.
Je ne pourrais pas vous dire que sa mère est seule, et que cet enfant est à la garderie à la seconde où elle ouvre jusqu’à la seconde où elle ferme le soir. Il a ensuite 40 minutes de trajet pour rentrer chez lui, et dors donc moins que la plupart des adultes.
Je ne pourrais pas vous dire qu’il a assisté à des violences domestiques.
Vous comprenez. Vous savez que je ne peux pas divulguer d’informations personnelles. Vous voulez juste savoir ce que je FAIS à propos du comportement de CET enfant.
J’aimerais vous le dire. Mais je ne peux pas.
Je ne peux pas vous die qu’il reçoit des cours d’orthophonie, qu’un examen a révélé retard de langage, et qu’un thérapeute a lié son agressivité à ses difficultés à communiquer.
Je ne peux pas vous dire que je rencontre ses parents TOUTES les semaines, et que le plus souvent, ils crient pendant ces rencontres.
Je ne peux pas vous dire que cet enfant et moi avons un signal secret avec nos mains quand il veut s’asseoir tout seul dans son coin.
Je ne peux pas vous dire qu’il passe le temps de la sieste blotti sur mes genoux parce que sentir mon coeur battre “le fait se sentir bien”.
Je ne peux pas vous dire que depuis trois mois, je note chacun de ses accès de colère et que leur nombre a baissé de 5 par jour à 5 par semaine.
Je ne peux pas vous dire que le secrétaire de l’école à accepté que je l’envoie dans son bureau quand il a besoin de prendre l’air.
Je ne peux pas vous dire qu’à une réunion de professeurs, les larmes aux yeux, j’ai supplié mes collègues de le surveiller de près, de lui prêter attention, même quand ils sont en colère parce qu’il a encore frappé quelqu’un JUSTE DEVANT EUX.
Le truc c’est qu’il y a TELLEMENT DE CHOSES que je ne pas dire à propos de cet enfant. Même les bonnes choses je ne peux pas vous les dire.
Je ne peux pas vous dire que son travail dans la classe est d’arroser les plantes, et que quand l’une d’elle est morte pendant l’hiver, il a pleuré toutes les larmes de son corps.
Je ne peux pas vous dire qu’il embrasse sa petite soeur tous les matins pour lui dire au revoir, et lui murmure “Tu est mon soleil” avant que sa mère n’emporte la poussette.
Je ne peux pas vous dire qu’il en sait plus à propos des orages que bien des mététorologues.
Je ne peux pas vous dire qu’il me propose souvent d’aider à tailler les crayons pendant les récréations.
Je ne peux pas vous dire qu’il coiffe les cheveux de sa meilleure amie pendant la sieste.
Je ne peux pas vous dire que lorsqu’un de ses camarades pleure, il se précipite pour lui lire une de ses histoires préférées.
Le truc, chers parents, c’est que je ne peux vous parler que de VOTRE enfant. Alors je peux vous dire ceci :
Si jamais un jour VOTRE enfant devient CET enfant…
Je ne partagerai pas vos histoires de famille avec d’autres parents.
Je communiquerai avec vous régulièrement, clairement, et gentiment.
Je m’assurerai qu’il y a des mouchoirs sur mon bureau pendant nos rencontres, je vous tiendrai la main si vous pleurez.
Je me battrai pour que vous receviez les services des meilleurs spécialistes, et je coopérerai avec eux pour obtenir les meilleurs résultats.
Je m’assurerai que votre enfant reçoive le surplus d’amour et d’attention dont il a besoin.
Je porterai sa voix auprès du personnel de l’école.
Quoiqu’il arrive, je continuerai à chercher tous ses bons côtés, toutes ses qualités et tout ce qui le rend exceptionnel.
Je lui rappellerai ces choses, ainsi qu’à vous, encore et encore.
Et quand un parent viendra se plaindre de VOTRE enfant…
Je lui répèterai tout ça,encore et encore.
Avec tout mon amour;
La maîtresse.

Je le trouve pas mal moi ce texte Embarassed

_________________
Si vous voulez passer chez moi, cliquez ici !
Change des siestes et surveille des couches à plus que plein temps.
avatar
Phi
Maîtresse du monde en chef

Messages : 3024
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 228

Voir le profil de l'utilisateur http://salledesmaitres.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par gelsomina31 le Dim 25 Jan - 9:28

Joli texte en effet! Very Happy  et utile aussi pour nous quand "on en a marre" de cet enfant là...


Dernière édition par gelsomina31 le Dim 25 Jan - 13:33, édité 1 fois

_________________
Hyène du forum, la seule et l'unique
2015-20.. : ZIL dans le Compiègnois!
Hobby : et
avatar
gelsomina31
Maîtresse du monde aussi

Messages : 3551
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 40
Localisation : sous ma couette avec un bon livre

Voir le profil de l'utilisateur https://gelsomina31.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Akwabon DC le Dim 25 Jan - 9:47

Il est bien... sauf que... tant qu'il n'y aura plus de services sociaux dignes de ce nom... tant qu'on nous dira que nous devons travailler en collaboration étroite avec des parents qui boivent, qui vont mal, qui crient, qui dorment toute la journée, shootés par des anti-dépresseurs, qui frappent et violent parfois... tant qu'on nous le bazardera dans une classe avec injonction totalement paradoxale (le laisser panser ses blessures aux dépens des autres tout en protégeant les autres qui ont droit à une vie sans blessures)... tant qu'on ne pourra pas guérir des grands dadais de 7, 8, 9, 10, 11 ans en les prenant contre notre cœur pendant la sieste...
Et puis il y a ceux qui en savent plus que les sexologues sur la pornographie... ceux qui sont violents avec tout le monde et même avec leur petite sœur... ceux qui ne vous aident à tailler les crayons que parce qu'ils espèrent qu'en échange, ils obtiendront l'impunité zéro... ceux qui vous font payer le surplus d'amour que vous leur donnez car il leur fait sentir de façon criante que leurs parents sont déficients de ce côté-là...

Liste non-exhaustive.

Pour tout vous dire, je n'aime pas ce texte que je trouve culpabilisant pour tous les instits qui essaient désespérément, parfois depuis des années, de convaincre les parents qu'en plus des "meilleurs spécialistes" et des "mouchoirs pour qu'ils sèchent leurs larmes", il faudrait qu'ils se prennent un tout petit peu par la main et qu'ils nous écoutent...
Et je ne parle pas de la coopération avec des spécialistes qui vous disent : "Que voulez-vous, elle est complètement dépressive. Si on lui enlève son enfant pour le mettre en ITEP, elle s'écroule. On n'enlève pas sa béquille à un cul-de-jatte, voyons..." ou ceux qui vous chantent : "Non, mais on s'en fout qu'il fiche rien en classe. L'important, c'est qu'il soit accueilli. Les autres élèves, t'as qu'à leur en faire faire moins, comme ça, lui, il se sent pas agressé par leurs capacités de travail."

_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
avatar
Akwabon DC
Maîtresse du monde en sous-chef

Messages : 10081
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 2016

Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Phi le Dim 25 Jan - 9:57

Oui je suis d'accord. Je suis très génée que ce machin présente comme normale ce genre de situations. Les "meilleurs spécialistes" en fait c'était un des trucs qui pour moi rattrapaient l'aspect "c'est à l'instit de tout faire" de l'article (disons qu'en plus je ne sais pas comment ça se passe à l'étranger)

_________________
Si vous voulez passer chez moi, cliquez ici !
Change des siestes et surveille des couches à plus que plein temps.
avatar
Phi
Maîtresse du monde en chef

Messages : 3024
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 228

Voir le profil de l'utilisateur http://salledesmaitres.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Mufab le Dim 25 Jan - 10:13

Toujours est-il qu'en l'absence de places en ITEP, ou au vu de la longueur des démarches (parfois deux ans pour obtenir une orientation), ben on les a, ces gamins.
Et c'est vrai qu'on a aussi les parents des autres, qui viennent nous agresser au portail.





Dernière édition par Mufab le Dim 25 Jan - 10:14, édité 2 fois (Raison : faute de frappe + hide)

_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
avatar
Mufab
Maîtresse du monde aussi

Messages : 1422
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 4

Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par fraisedesbois le Dim 25 Jan - 10:14

je suis perplexe devant le "avec tout mon amour".
ça me rend la lecture de tout le reste un peu démago.

ceci dit, je pense qu'effectivement ça ne serait pas un mal que les parents connectent qu'il y a une grosse part du travail des instits qu'ils ignorent (aux deux sens du verbe).
avatar
fraisedesbois
Maîtresse du monde aussi

Messages : 916
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Arc le Dim 25 Jan - 11:10

Akwabon DC a écrit:Il est bien... sauf que... tant qu'il n'y aura plus de services sociaux dignes de ce nom... tant qu'on nous dira que nous devons travailler en collaboration étroite avec des parents qui boivent, qui vont mal, qui crient, qui dorment toute la journée, shootés par des anti-dépresseurs, qui frappent et violent parfois... tant qu'on nous le bazardera dans une classe avec injonction totalement paradoxale (le laisser panser ses blessures aux dépens des autres tout en protégeant les autres qui ont droit à une vie sans blessures)... tant qu'on ne pourra pas guérir des grands dadais de 7, 8, 9, 10, 11 ans en les prenant contre notre cœur pendant la sieste...
Et puis il y a ceux qui en savent plus que les sexologues sur la pornographie... ceux qui sont violents avec tout le monde et même avec leur petite sœur... ceux qui ne vous aident à tailler les crayons que parce qu'ils espèrent qu'en échange, ils obtiendront l'impunité zéro... ceux qui vous font payer le surplus d'amour que vous leur donnez car il leur fait sentir de façon criante que leurs parents sont déficients de ce côté-là...

Liste non-exhaustive.

Pour tout vous dire, je n'aime pas ce texte que je trouve culpabilisant pour tous les instits qui essaient désespérément, parfois depuis des années, de convaincre les parents qu'en plus des "meilleurs spécialistes" et des "mouchoirs pour qu'ils sèchent leurs larmes", il faudrait qu'ils se prennent un tout petit peu par la main et qu'ils nous écoutent...
Et je ne parle pas de la coopération avec des spécialistes qui vous disent : "Que voulez-vous, elle est complètement dépressive. Si on lui enlève son enfant pour le mettre en ITEP, elle s'écroule. On n'enlève pas sa béquille à un cul-de-jatte, voyons..."  ou ceux qui vous chantent : "Non, mais on s'en fout qu'il fiche rien en classe. L'important, c'est qu'il soit accueilli. Les autres élèves, t'as qu'à leur en faire faire moins, comme ça, lui, il se sent pas agressé par leurs capacités de travail."
+1
avatar
Arc
Maîtresse du monde aussi

Messages : 812
Date d'inscription : 04/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Dobo le Dim 25 Jan - 11:14

Moi pareil. L'école n'est pas là pour ce genre de tâche. Sa limite devrait se situer au signalement impératif de ce type de cas aux services sociaux suivi d'une prise en charge complète et immédiate.

_________________
Vétérinaire modérateur du forum.
avatar
Dobo
Maîtresse du monde aussi

Messages : 5547
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 57
Localisation : Rhone Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par gelsomina31 le Dim 25 Jan - 13:38

Je suis d'accord avec vous. Ce texte est limite gnangnan et révèle que nous les enseignants sommes souvent dans une position qui ne devraient pas être la nôtre.

Mais sa lecture me donne aussi du baume au cœur et m'aide à prendre un peu de distance avec les gros moments de découragements quand A. ou L. semblent inatteignables dans leur violence ou leur colère et mes hoquets de surprise quand tout à coup, ils se révèlent serviables, adorables et "kromignons". Leurs comportements quotidiens pèsent sur l'ambiance de la classe mais ils ne sont pas que des boules de haine et de colère. Wink

_________________
Hyène du forum, la seule et l'unique
2015-20.. : ZIL dans le Compiègnois!
Hobby : et
avatar
gelsomina31
Maîtresse du monde aussi

Messages : 3551
Date d'inscription : 15/06/2014
Age : 40
Localisation : sous ma couette avec un bon livre

Voir le profil de l'utilisateur https://gelsomina31.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Rikki le Dim 25 Jan - 15:42

Ce texte est très américain, dans la forme et dans le fond. Emouvant, et disant des choses justes, mais la dose de pathos est un peu forte pour nous, Français.

Mais ce qu'il ne dit pas, c'est ce qu'on fait quand les colères, de 5 par semaine, passent à 5 par jour. Ce qu'on fait quand "cet enfant-là" devient vraiment dangereux pour ses camarades. Ce qu'on fait quand le bruit devient tel qu'on ne peut plus apprendre dans la classe...

_________________
mon site sur l'écriture
avatar
Rikki
Maîtresse du monde en sous-chef

Messages : 7866
Date d'inscription : 11/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://ecritureparis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par mélénios le Mar 27 Jan - 21:52

Dobo a écrit: Moi pareil. L'école n'est pas là pour ce genre de tâche. Sa limite devrait se situer au signalement impératif de ce type de cas aux services sociaux suivi d'une prise en charge complète et immédiate.
Exactement.
Cet enfant qui épuise tellement certaines collègues qu'elles prennent une semaine d'arrêt, cet enfant qui terrorise la moitié des enfants, cet enfant qui vous oblige à intervenir physiquement pour sa sécurité et celle des autres, cet enfant dont la mère veut porter plainte contre vous deux fois par an, cet enfant pour lequel on prépare un "programme spécial" qu'il n'est pas en mesure d'accomplir, bref cet enfant qu'on oblige au mépris de sa souffrance à rester en classe, cet enfant me peine profondément et me fait mépriser l'institution qui autorise cette mascarade.

mélénios
Maîtresse du monde aussi

Messages : 81
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Cet enfant"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum