La salle des maîtres

Venez prendre une boisson chaude (ou fraîche) et bavarder entre la machine à café et la photocopieuse...Ici on peut parler boulot... Mais on n'est pas obligés.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le non labour

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: le non labour le Lun 8 Fév - 10:05

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Eh ouais ! Nous, on ne ressort pas des nouvelles fraîches d'il y a 26 ans et qui ont toujours fait long feu chez les éditeurs...
Je relis Zola, en ce moment, et quand je vois écrit "collége" ou "très-fort", mon œil tique et je continue. Tant qu'on ne corrige toujours que les enfants qui écrivent "ouiquènde", il n'y a pas mort d'homme, non ?

Parlons donc du non-labour et de la permaculture, ça, au moins, ça a le vent en poupe.


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

27 Re: le non labour le Lun 8 Fév - 20:08

Dobo

avatar
Maîtresse du monde aussi
En fait, ça va être porté par les PNR et d'autres collectivités territoriales engagées, ces nouvelles pratiques à mettre en place, et quand ça aura fait ses preuves, le reste du troupeau suivra.

http://www.parc-naturel-perche.fr/agriculteur


_________________
Vétérinaire modérateur du forum.
Voir le profil de l'utilisateur

28 Re: le non labour le Lun 8 Fév - 20:21

futile


Maîtresse du monde aussi
Non, il ne faut pas parler du "reste du troupeau", mais espérer que les agriculteurs seront informés et choisiront en toute connaissance...

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: le non labour le Lun 8 Fév - 21:12

Dobo

avatar
Maîtresse du monde aussi
futile a écrit:Non, il ne faut pas parler du "reste du troupeau", mais espérer que les agriculteurs seront informés et choisiront en toute connaissance...
 Disons que ce sont des gens très disciplinés et que si le Ministère donne l'impulsion et l'agrément d'un soutien structurel, ils feront leur mutation soigneusement. Il faut quelque chose comme la révolution agraire des années cinquante à soixante : une vraie volonté étatique sous-tendue et soutenue par les instances locales. Pour l'instant, il n' y a que des initiatives émanant de collectivités territoriales. Le poids des lobbys doit être énorme au ministère. Faudrait pouvoir garder Le Foll dix ou quinze ans.


_________________
Vétérinaire modérateur du forum.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum