La salle des maîtres

Venez prendre une boisson chaude (ou fraîche) et bavarder entre la machine à café et la photocopieuse...Ici on peut parler boulot... Mais on n'est pas obligés.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les quatre piliers de l'apprentissage S. Dehaene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
S. Dehaene a écrit:Le potentiel des sciences cognitives est énorme si l’on sait tirer parti de leurs enseignements sur le cerveau des très jeunes enfants et transposer tout ce corpus de connaissances. Que sait-on, précisément ? S’il fallait ne retenir qu’une seule découverte majeure pour ces dix dernières années, c’est que le cerveau, dès l’enfance, est intrinsèquement très organisé. Il contient d’emblée ce qu’on pourrait nommer des algorithmes, et l’apprentissage proprement dit ne fera que les activer et les recycler pour des usages culturels et scolaires. La remarquable plasticité du cerveau humain le rend habile, à tout âge, à apprendre. Encore faut-il savoir en tirer parti. C’est ici que les neurosciences ont leur mot à dire.

http://www.paristechreview.com/2013/11/07/apprentissage-neurosciences/#.VfOd7dKCEaE.twitter


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Dehaene a écrit:Cela fut aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur les rythmes optimaux d’apprentissage. En scannant les cerveaux des enfants, on a ainsi pu observer des effets même à court terme avec la constitution notable d’une aire dans l’hémisphère gauche. Cela va très vite : en seulement huit semaines, à raison de 15 minutes par jour, la zone cérébrale est constituée. Ce chiffre de 15 minutes par jour peut étonner, mais c’est aussi l’une des découvertes des neurosciences : il vaut mieux répartir peu sur la durée que beaucoup en un court laps de temps.

Je comprends mieux pourquoi la méthode qui consiste à apprendre tous les sons complexes rapidement comme l'a vécu ma petite-fille dans sa classe avec les Alphas peut avoir des effets pervers...


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Dehaene a écrit:Chez les enfants présentant des troubles de l’attention ou des difficultés d’apprentissage, on a vu qu’une intervention sur le temps de sommeil pouvait avoir des effets aussi bénéfiques, sinon plus, qu’une intervention pharmacologique. À l’heure où on prescrit à tout va de la Ritaline aux fameux « hyperactifs », n’est-il pas urgent de poser la question à l’envers? Si de plus en plus d’enfants sont touchés par des troubles de l’attention, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils sont privés de sommeil.

Ça confirme bien des inquiétudes au sujet d'un élève ou d'un autre qui, malgré une vivacité intellectuelle étonnante, n'accédait pas aussi vite que ses copains à la lecture courante... Ce n'était pas faute de rappeler aux parents que beaucoup dormir, à six ans, c'est fondamental, hélas.


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

fraisedesbois

avatar
Maîtresse du monde aussi
Akwabon DC a écrit:
Dehaene a écrit:Chez les enfants présentant des troubles de l’attention ou des difficultés d’apprentissage, on a vu qu’une intervention sur le temps de sommeil pouvait avoir des effets aussi bénéfiques, sinon plus, qu’une intervention pharmacologique. À l’heure où on prescrit à tout va de la Ritaline aux fameux « hyperactifs », n’est-il pas urgent de poser la question à l’envers? Si de plus en plus d’enfants sont touchés par des troubles de l’attention, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils sont privés de sommeil.

Ça confirme bien des inquiétudes au sujet d'un élève ou d'un autre qui, malgré une vivacité intellectuelle étonnante, n'accédait pas aussi vite que ses copains à la lecture courante... Ce n'était pas faute de rappeler aux parents que beaucoup dormir, à six ans, c'est fondamental, hélas.



pour avoir un oiseau de nuit parmi ma tribu...
je loue encore régulièrement la maitresse qui l'a renvoyé sans autre forme de procès dormir à la maison.
"et il en sera ainsi chaque fois que tu seras épuisé"

(ici c'est régime marmotte tongue : coucher 20h/lever 8h pour l'école, 20h30/7h pour le collège... mais donc, il y a élément nocturne qui a du mal à admettre qu'il n'y a pas que les encyclopédies et les globes terrestres dans la vie nuit)

et c'est ainsi que mon loulou a constaté qu'en effet, se reposer était son arme majeure pour canaliser sa concentration, lui qui l'a plus voyageuse que ses frère et soeurs.

Voir le profil de l'utilisateur

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Oui, les parents de mes deux oiseaux de nuit de l'an dernier me disaient la même chose. Entre le couche-tard et le lève-tôt, les uns comme les autres ne savaient comment faire pour les faire dormir plus.


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum