La salle des maîtres

Venez prendre une boisson chaude (ou fraîche) et bavarder entre la machine à café et la photocopieuse...Ici on peut parler boulot... Mais on n'est pas obligés.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

De Charydbe en Scylla (ou le projet de Fillon pour l'éduc)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

auléric

avatar
Maîtresse du monde aussi
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/06/12062015Article635696910238888468.aspx

ou je suis particulièrement parano ou je sens derrière l'obligation de scolarisation à 5 ans une vraie menace sur la maternelle (c'est l'âge de scolarisation de pas mal de pays .... où il n'existe aucune maternelle ou presque : Allemagne, Angleterre, US ....) , un retour en force des jardins d'éveil privé? avec à la clé un retour massif des femmes à la maison coincée par les frais de garde quand elles pourront se le permettre, une difficulté de plus pour les familles monoparentales et un vrai risque de repli communautaire dans certains quartiers. Ici , on a des gamins qui n'ont accès au français qu'à l'école, c'est une vraie chance pour eux d'aller à la maternelle .
Je me souviens de ce petit tamoul de 5 ans qui traduisait ce que je disais à sa famille ....

quant à l'examen à l'entrée au lycée ... il me semble que si on redonnait de vrais moyens au primaire (en français particulièrement et en plafonnant à ce stade le nombre d'élève à 25 par classe de manière absolue et moins en REP), il n'y en aurait pas besoin. Et pour moi, c'est une horreur cette idée, et on en fait quoi de ceux qui échouent?

Il y a quelques années (sous la droite je crois bien) on avait lancé des expériences de CP de ZEP à 20 par classe + 1 maitre sup sur certains temps. Une école près de chez moi (ZEP et zone violence ) en avait bénéficié avec succès.... voilà une expérience à généraliser à mon avis, bien plus que tous les trucs pédago qu'on essaie de nous vendre actuellement.


_________________
CM1/CM2 hubble du forum
Voir le profil de l'utilisateur http://cartablecie.eklablog.com

Celadon

avatar
Maîtresse du monde aussi
On n'essaie pas de nous les vendre, Auléric, on réussit à nous les imposer.
Rien à attendre de la droite non plus. Surtout pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Dobo

avatar
Maîtresse du monde aussi
En ce moment (interminable moment d'ailleurs ), il n'y a rien à attendre de personne en matière d'instruction des enfants.


_________________
Vétérinaire modérateur du forum.
Voir le profil de l'utilisateur

Lo

avatar
Maîtresse du monde aussi
Je partage ton avis sauf pour l'examen d'entrée au lycée qui me semble indispensable.

Le reste, beurk...

Tu dis "il me semble que si on redonnait de vrais moyens au primaire (en français particulièrement et en plafonnant à ce stade le nombre d'élève à 25 par classe de manière absolue et moins en REP)"
Indispensable en collège aussi selon moi. Et effectivement, ce serait la réponse à bien des problèmes.


_________________
PE ratée (prof dans le secondaire) mais un peu PE quand même (Prof d'Espagnol  Twisted Evil ), Académie de Versailles.
Voir le profil de l'utilisateur

Rikki

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Oui, mais redonner des moyens au primaire, ce n'est pas seulement baisser les effectifs. C'est aussi utiliser un minimum de méthodes qui marchent et former un minimum les enseignants.

Parce que bon... depuis que ma fille m'a raconté qu'une amie d'amie, admissible au CAPES de lettres modernes, avait donné comme exemple dans sa leçon de Sixième sur le COD : "Je suis une tortue", avec "tortue = COD du verbe être", je suis un peu inquiète pour le niveau... des enseignants.

Cette jeune femme était quand même professeur de français stagiaire et a donné la leçon aux élèves... apparemment, seule ma fille a trouvé à y redire.


_________________
mon site sur l'écriture
Voir le profil de l'utilisateur http://ecritureparis.fr

Lo

avatar
Maîtresse du monde aussi
Rikki a écrit:Oui, mais redonner des moyens au primaire, ce n'est pas seulement baisser les effectifs. C'est aussi utiliser un minimum de méthodes qui marchent et former un minimum les enseignants.

Parce que bon... depuis que ma fille m'a raconté qu'une amie d'amie, admissible au CAPES de lettres modernes, avait donné comme exemple dans sa leçon de Sixième sur le COD : "Je suis une tortue", avec "tortue = COD du verbe être", je suis un peu inquiète pour le niveau... des enseignants.

Cette jeune femme était quand même professeur de français stagiaire et a donné la leçon aux élèves... apparemment, seule ma fille a trouvé à y redire.

Il y a aussi de très bons jeunes enseignants, hein Wink ( et des moins jeunes beaucoup plus mauvais... Un jour je vous parlerai de ma pseudo tutrice, mais pas ce soir, j'ai révisions pour le concours ! Wink )

Mais oui, il faut abaisser les effectifs ET redonner des moyens ET bien former les profs. C'est indispensable !


_________________
PE ratée (prof dans le secondaire) mais un peu PE quand même (Prof d'Espagnol  Twisted Evil ), Académie de Versailles.
Voir le profil de l'utilisateur

Rikki

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Oh, bien sûr, il y a des tas de super enseignants, mais bien souvent auto-formés...


_________________
mon site sur l'écriture
Voir le profil de l'utilisateur http://ecritureparis.fr

Profecoles


Maîtresse du monde aussi
Je suis en arrêt depuis près d'un mois et jusqu'à la fin de l'année.
Pour me remplacer, il y a un contractuel recruté à pôle Emploi, plein de bonne volonté mais qui n'a pas vu une classe depuis sa propre scolarité (et les 2 remplacements en ZEp qu'on lui a fait faire pour remplacer 2 PES en perdition)
Imaginez le niveau dans ces classes de CE1 et CM2 qui ont eu sur l'année un PES en perdition + 2 ou 3 ZIlL + le contractuel appelé pour son 1M95 et ses 90 kg de muscles histoire de remettre de l'ordre dans tout ça (Un gendarme quoi !).
Quant à ma classe, heureusement que j'avais presque fini le programme parce que ....lisez la leçon du livre p 28, copiez-la et faites les exercices 1, 2,3 , 4 et 5, ça va un moment mais bon. il commence à y avoir des parents dans le bureau du directeur.
Ce ne sont pas les parents de ZEP dans mon école ....Cadres sup, enseignants, médecins ...ça râle.
Les effectifs ok, mais ce sont tous ces dysfonctionnements qu'il faut changer d'abord.

Voir le profil de l'utilisateur

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Rikki a écrit:Oui, mais redonner des moyens au primaire, ce n'est pas seulement baisser les effectifs. C'est aussi utiliser un minimum de méthodes qui marchent et former un minimum les enseignants.


Oui. Hier soir, j'ai participé, avant de m'éclipser discrètement pour cause d'excès de moutarde dans les narines, à un échange très courtois entre ma collègue, actuellement en stage de formatage de directeurs, et une mère d'élèves que j'estime énormément et qui se trouve être en train de monter dans la hiérarchie de l'EN, côté REP, REP+ et REP++.

Toutes deux causaient d'un truc qui s'appelle "l'apprenance" que la future directrice avait découvert telle une révélation la veille au cours de son stage. La coordinatrice lui exposa alors : "Oui, le Recteur tient absolument à ce que toute la pédagogie se base sur l'éducation prioritaire et développe ce concept d'appre..."
C'est là que la dose de moutarde m'a fait retourner à ma part de cake salé, curry et je ne sais plus quoi, vraiment excellente !

Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !
Quand la future directrice reviendra, je ne lui parlerai pas d'apprenance !


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Mufab

avatar
Maîtresse du monde aussi
Rikki a écrit:Oh, bien sûr, il y a des tas de super enseignants, mais bien souvent auto-formés...
C'est peut-être pas plus mal...


_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Mufab

avatar
Maîtresse du monde aussi
Akwa, c'est quoi, cette "apprenance" ?


_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Mufab

avatar
Maîtresse du monde aussi
Et pour donner mon humble avis sur les effectifs, 25, c'est trop. 
J'ai la chance d'être dans une école "protégée" par l'IEN, et on est entre 20 et 24 par classe. C'est largement suffisant. 
20 me semble devoir devenir un grand maximum, si l'on considère que les maintiens vont être supprimés, corrélé à l'hétérogénéité grandissante des cohortes.

On pourrait fonctionner à 25 si la différenciation n'était pas nécessaire. Or je m'aperçois de plus en plus que quelques élèves ont largement le niveau, travaillent efficacement et rendent des écrits quasi parfaits, quand d'autres du même âge ont besoin de moi pour se lancer à écrire un mot ou 2...


_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Mufab

avatar
Maîtresse du monde aussi
Profecoles a écrit:Je suis en arrêt depuis près d'un mois et jusqu'à la fin de l'année.
Les raisons ne me regardent pas, Profecoles, mais je rebondis sur cette remarque pour émettre l'hypothèse (tout à fait subjective) d'une recrudescence d'arrêts médicaux pour burn-out, ou, du moins, liés à une fatigue professionnelle.

Ce sont les raisons de cette fatigue grandissante des enseignants qu'il faudrait creuser du côté politique -au lieu de pondre une énième réforme-, en cherchant les moyens de redonner aux gens du terrain  une vraie motivation (reconnaissance financière et/ou morale; liberté pédagogique accrue; moyens d'enseigner dans des conditions matérielles décentes, voire confortables - afin d'éviter de concentrer les équipes sur les façons de trouver des sous par des actions commerciales - que de temps perdu !), et surtout de redonner quelques objectifs clairs et forts au passage de chaque enfant dans nos écoles - au lieu de verbiager des programmes qui s'écoutent parler.

Mais je rêve, tout me semble aller dans le sens inverse.


_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Mufab a écrit:Akwa, c'est quoi, cette "apprenance" ?

Chais pas, chuis partie avant... Je suppose que c'est encore un truc qui a un rapport avec le "statut d'élève", la "quête du sens", pitoupitou quoi Sad Sad

On s'acharne à bâtir de travers dès le premier jour de PS et puis, ensuite, on remédie, on remédie, on remédie en utilisant les techniques qui n'ont pas fait leurs preuves dans le cadre de l'Éducation Prioritaire. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad (comptez les Crying or Very sad et devinez pourquoi il y en a ce nombre exact).


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
Mufab a écrit:
Profecoles a écrit:Je suis en arrêt depuis près d'un mois et jusqu'à la fin de l'année.
Les raisons ne me regardent pas, Profecoles, mais je rebondis sur cette remarque pour émettre l'hypothèse (tout à fait subjective) d'une recrudescence d'arrêts médicaux pour burn-out, ou, du moins, liés à une fatigue professionnelle.

Ce sont les raisons de cette fatigue grandissante des enseignants qu'il faudrait creuser du côté politique -au lieu de pondre une énième réforme-, en cherchant les moyens de redonner aux gens du terrain  une vraie motivation (reconnaissance financière et/ou morale; liberté pédagogique accrue; moyens d'enseigner dans des conditions matérielles décentes, voire confortables - afin d'éviter de concentrer les équipes sur les façons de trouver des sous par des actions commerciales - que de temps perdu !), et surtout de redonner quelques objectifs clairs et forts au passage de chaque enfant dans nos écoles - au lieu de verbiager des programmes qui s'écoutent parler.

Mais je rêve, tout me semble aller dans le sens inverse.

Profécoles a été opérée d'un truc atroce à la cheville, ce qui n'empêche en aucun cas que tu aies parfaitement raison sur cette recrudescence de burn-out !

Les injonctions paradoxales, ça s'appelle. C'est une technique visant à rendre les ressources humaines plus flexibles, moins exigeantes en affaiblissant leurs défenses. Elle a été utilisé et a donné les effets escomptés lors de la privatisation de France Télécom et du démantèlement des PTT.
Valà valà.


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

auléric

avatar
Maîtresse du monde aussi
je suis d'accord avec toi sur le burn-out .... le mien est clairement lié à un double niveau à 28 avec 1 hyperactif (dont la mère a enfin décidé de jouer la carte du fonctionnement dans notre sens et qui s'est miraculeusement assagi, alors qu'au moment de mon burn out il était ingérable et en opposition ouverte, problème réglé de ce côté), 1 dyslexique suivi , 1 dysorthographique ou ce que vous voulez comme nom (il écrit les mêmes mots de façon différente dans une phrase, je n'ai jamais vu ça, en revanche il lit bien sans confusion), 1 dyspraxique avec AVS, 1 élève à trouble envahissant du comportement suivi lui aussi en extérieur et avec AVS en classe.... et sur les 28 une dizaine d'élèves très faibles, et 20 CM1 pas du tout scolaires (c'est à dire qu'ils arrêtent de bosser dès que je ne les regarde plus) et bavardent quand je les regarde.
Bref individualiser, faire avancer chacun .... je m'y suis cassé les dents.

J'ai dit 25 parce que cela me semblerait déjà confortable vu qu'en 3 ans 28 c'est mon plus petit effectif de classe , et encore parce que je suis en double niveau! l'an dernier on avait 33 CM2 ! mais 20 je suis preneuse Wink et là j'aurais l'impression d'avoir vraiment du temps pour chacun mais quand je vois qu'ici c'est en gros l'effectif des 6ème segpa (en théorie limitée à 16) , je ne me fais aucune illusion


_________________
CM1/CM2 hubble du forum
Voir le profil de l'utilisateur http://cartablecie.eklablog.com

Invité


Invité
Moi, on m'a dit que les effectifs de cette année variaient entre 28 et 32... Jamais eu plus de 27, et 27, c'est déjà pas mal, je trouve !

Mufab

avatar
Maîtresse du monde aussi
Akwabon DC a écrit:
Mufab a écrit:Akwa, c'est quoi, cette "apprenance" ?
. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad (comptez les Crying or Very sad et devinez pourquoi il y en a ce nombre exact).
21, mais je ne sais pas pourquoi !


_________________
ce2-cm1 et Superviseuse des superviseurs des modérateurs du forum

Mon blog le plus passionnant du monde aussi : http://abcdefgh.eklablog.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://abcdefgh.eklablog.com/

Profecoles


Maîtresse du monde aussi
Mufab a écrit:
Profecoles a écrit:Je suis en arrêt depuis près d'un mois et jusqu'à la fin de l'année.
Les raisons ne me regardent pas, Profecoles, mais je rebondis sur cette remarque pour émettre l'hypothèse (tout à fait subjective) d'une recrudescence d'arrêts médicaux pour burn-out, ou, du moins, liés à une fatigue professionnelle.

Ce sont les raisons de cette fatigue grandissante des enseignants qu'il faudrait creuser du côté politique -au lieu de pondre une énième réforme-, en cherchant les moyens de redonner aux gens du terrain  une vraie motivation (reconnaissance financière et/ou morale; liberté pédagogique accrue; moyens d'enseigner dans des conditions matérielles décentes, voire confortables - afin d'éviter de concentrer les équipes sur les façons de trouver des sous par des actions commerciales - que de temps perdu !), et surtout de redonner quelques objectifs clairs et forts au passage de chaque enfant dans nos écoles - au lieu de verbiager des programmes qui s'écoutent parler.

Mais je rêve, tout me semble aller dans le sens inverse.

Je suis d'accord avec tout ce qu tu écris Mufab même si mon arrêt à moi n'a rien à voir avec un burn-out mais avec un problème orthopédique qui me fait porter un plâtre depuis un peu plus de 3 semaines.
J'ai l'immense chance d'enseigner dans un milieu très favorisé et d'avoir en plus un IEN intelligent et compréhensif, des collègues qui s'assoient sur les recommandations de la hiérarchie et un directeur qui n'impose rien à l'équipe. Résultat : mes collègues et moi-même ne sommes presque jamais en arrêt (sauf gros pépin comme ce que j'ai bien sûr). Les collègues qui enseignent dans les milieux difficiles sont épuisés moralement et physiquement, plus sujets aux microbes, aux blessures voire au burn-out et donc forcément plus souvent en arrêt.

Voir le profil de l'utilisateur

Profecoles


Maîtresse du monde aussi
Les injonctions paradoxales ...Exactement ça.
Ma collègue de CP qui utilisait Mika depuis plus de 10 ans après avoir appris à l'IUFM que c'était "the best" a assisté à une animation pédagogique l'année dernière où on lui a affirmé exactement le contraire avec une vidéo de Stanilas Dehaene à l'appui et une synthèse sur le rapport de Jérôme Deauviau (qui prônait la méthode de J. Reischdadt je lis, J'écris).
Elle a eu beaucoup de mal à s'en remettre mais a été convaincue qu'il fallait utiliser les méthodes syllabiques. Elle a même utilisé avec succès BM en APC, sur mes conseils, pour le seul élève de son CP qui ne démarrait pas en lecture en décembre (Il faut dire qu'ayant un CP /CE1 avec 7 CP lecteurs presque courants sur 8, elle avait eu peur de prendre une syllabique dès cette année de peur qu'ils "s'ennuient" et avait pris Rue des Contes. Donc, forcément, le seul qui ne savait pas déjà lire n'a pas appris avec ça. Mais BM l'a sauvé). L'année prochaine, elle prendra Taoki.

D'ailleurs, comme elle a parlé du succès rencontré avec BM en salle des maîtres, l'autre collègue qui utilisait comme elle Rue des Contes mais sur un public différent en CP pur et qui, bien sûr, a vu les difficultés rencontrées par les élèves faibles, s'est décidée à utiliser BM pour tous dès l'année prochaine avec des albums en complément.

Avec un bon début en lecture et les problèmes d'écriture résolus par Rikki, chez qui désormais tous mes collègues envoient leurs élèves en difficultés après avoir constaté les résultats positifs sur ceux que moi j'avais envoyés, notre école va devenir une école cohérente, avec des méthodes éprouvées, une école comme devraient l'être toutes les écoles de France.

En revanche, la CP nous déteste : à V. , jamais personne n'adhère aux projets usine à gaz de la circo (sauf le PES obligé de facto), le LPC n'est pas utilisé, les conseils de cycle sont ...plus que réduits, on met des notes, on fait redoubler et on a des passages anticipés (Oh pas beau , ça ne rime avec égalité des chances ça ...), on a refusé de faire l'appel pendant 15 minutes pour les nouveaux rythmes avec des sorties sur 4 créneaux horaires différents.

Voir le profil de l'utilisateur

Celadon

avatar
Maîtresse du monde aussi
Ils vont passer bcp de temps à chercher comment vous réduire, si vous crevez les plafonds planchers.
Tu as de la chance d'avoir des collègues si peu sensibles aux sirènes officielles. Ce doit être bien agréable de bosser dans cette ambiance, avec de tels résultats.

Voir le profil de l'utilisateur

Akwabon DC

avatar
Maîtresse du monde en sous-chef
C'est drôle, même constat chez nous, en rural-prolo pas trop défavorisé. Là où un IEN fout la paix aux PE, une dirlotte lâche la grappe à tout le monde, une collègue de maternelle fait de la maternelle et non du gloubi-boulga littéraro-rechercho-philosophico-vivrensembliste sur cahiers de réussites, une collègue de GS-CP apprend à écrire et à lire avec une méthode alphabétique et toute l'école pratique autant le saut de classe que le redoublement quand elle le juge nécessaire, tout le monde va bien et les élèves les premiers, bien que nous soyons détestés des CPC qui pestent contre notre LPC pas rempli, les projets de circo pas suivis et le reste...


_________________
Pour l'instant en vacances et après, on verra.
Voir le profil de l'utilisateur http://doublecasquette3.eklablog.com/

auléric

avatar
Maîtresse du monde aussi
je vous envie là .... (et encore on a depuis 2 ans une super ambiance d'école mais pour le côté "lâcher de grappe" de l'institution , là en revanche ..... )


_________________
CM1/CM2 hubble du forum
Voir le profil de l'utilisateur http://cartablecie.eklablog.com

gelsomina31

avatar
Maîtresse du monde aussi
Profecoles a écrit:(....) Les collègues qui enseignent dans les milieux difficiles sont épuisés moralement et physiquement, plus sujets aux microbes, aux blessures voire au burn-out et donc forcément plus souvent en arrêt.
C'est exactement ce qui m'arrive, je pense. Sauf que le milieu difficile vient plus des parents d'élèves et des mairies/personnels municipaux qui ne s'implique qu'au strict minimum dans la vie de l'école* que des élèves eux mêmes. Ajoutez une IEN "pas de vagues" ainsi qu'une directrice et des collègues du même genre plus une Gelso hypersensible et vous avez quelques AM dans l'année et un mois d'AM pour burn out en fin d'année.


* Quand il s'agit de critiquer ou de mal faire le boulot, ils sont forts. Quand il s'agit de participer et de soutenir l'école, il n'y a plus personne.


_________________
Hyène du forum, la seule et l'unique
2015-20.. : ZIL dans le Compiègnois!
Hobby : et
Voir le profil de l'utilisateur https://gelsomina31.wordpress.com/

Celadon

avatar
Maîtresse du monde aussi
Les 21 smileys qui pleurent, ce sont les jours qui te restent à subir ça, Akwabon ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum